Acheter

Louer

Viager

Référence

Astuce : Pour recommencer, cliquez sur le bouton ci-dessus, puis cliquez sur la carte pour dessiner votre secteur personnalisé.

Logement étudiant : vaut-il mieux le louer ou l’acheter ?

Publié le

Une fois le bac en poche, se profile la rentrée étudiante pour les jeunes, dans une autre ville parfois, et pour les parents le casse tête pour trouver une location étudiante convenable. Avec des taux bas depuis plusieurs années, beaucoup se demandent s’il ne vaut pas mieux investir en misant sur la rentabilité d’un logement bien placé plutôt que de verser un loyer à fond perdu.

 

Ce que vous conseillent les professionnels de l’immobilier

D’un point de vue patrimonial, les professionnels vous le diront tous : mieux vaut investir dans la pierre à condition de pouvoir emprunter raisonnablement. Car une petite surface a plusieurs avantages : les prix sont moins élevés et ce type de bien se louera ou se revendra assez facilement. En cette période de taux bas qui semble se prolonger, tous les feux sont au vert pour les parents qui hésiteraient encore.

 

Investir en région, moins à Paris

C’est surtout en région que c’est intéressant : le prix d'un studio reste inférieur à 100.000 euros. Et à Paris l’opération se révèle plus compliquée car les petites surfaces se vendent très chères : entre 120 000 et 180 000 €.

 

Un timing serré pour se décider

Décider de devenir propriétaire pour installer son enfant n’est pas simple, car entre l’admission en études supérieures et la rentrée universitaire il n’y a pas beaucoup de temps : la fenêtre de tir entre juin et octobre est courte pour un achat immobilier, surtout avec l’été au milieu. D’autant plus que ces biens intéressent aussi les investisseurs et les primo accédants, il faut donc se décider vite vu la dynamique du marché.

 

Cette acquisition dépend aussi de la durée des études : en effet un cursus long ou court change la donne. Ainsi les parents d’un enfant ayant réussi le concours de médecine hésiteront moins à investir dans un bien. Un investissement immobilier n’est pas rentable pour des études qui ne durent que deux ou trois ans.

 

Cela dépend aussi de la place du jeune dans la fratrie : il est facilement compréhensible qu’un appartement acheté pour l’aîné pourra resservir pour les suivants et cela peut aider à la décision.

 

Bien connaître les charges

Comme pour tout investissement immobilier il faut bien étudier les charges avant de se lancer : charges de copropriété, travaux dans l’immeuble et toutes les dépenses prévisionnelles.

La taxe foncière peut être salée dans certaines villes, et pour une petite surface il peut être intéressant d’étudier la question avant de se lancer dans cet investissement immobilier.

 

L’achat est un vrai investissement qui n’est pas souple : il faut donc être certain de pouvoir s’engager sur plusieurs années et de pouvoir conserver le studio pour amortir les frais de notaire et de garantie. Or un jeune est versatil, et il peut décider de changer de cursus et donc de ville dès la première année.

 

Quel rendement ?

Certains achètent une petite surface avant que leur enfant ne soit en âge de faire des études supérieures, afin d’anticiper et de louer pour que cet investissement soit rentable. Il faut pour cela choisir des villes rentables et se renseigner auprès de professionnels ou les sites spécialisés sur le prix au m2 par ville et les rendements, données régulièrement mises à jour.

 

Agence Henry
Réalisation Rodacom et Logic Immo